BANET Martin

Par André Balent

Employé de chemin de fer dans les Pyrénées-Orientales ; militant socialiste.

Cheminot à Prades (Pyrénées-Orientales), Martin Banet milita, pendant les années 1930 au Parti socialiste SFIO et au cercle pradéen de « l’Avant-Garde » - voir Jean Font*. En 1935, il était président du Cercle « l’Avant-Garde ». Il le demeura jusqu’à l’Assemblée générale du 29 janvier 1937, date à laquelle il démissionna de ce poste.
Aux élections municipales du 5 mai 1935, il fut candidat de la « Liste antifasciste de défense des intérêts communaux, des travailleurs et de la paix » conduite par le député SFIO Joseph Rous*. Il prit une part active à la campagne électorale de ce dernier, lors des élections législatives d’avril 1936. Le 12 avril 1936, il envoya une lettre qu’il signa en tant que président du Cercle « d’Avant-Garde » à Pierre Terrat*, secrétaire de la Région catalane du Parti communiste. Finalement, le candidat du Parti communiste se désista en faveur de Joseph Rous, sur le point d’être exclu de la SFIO et soutenu par « l’Avant-Garde », plutôt que pour le candidat du Parti socialiste, Ferlat.
En janvier 1938, Martin Banet signa une pétition inspirée par le PC contre la fermeture de la frontière franco-espagnole à Bourg-Madame et à Latour-de-Carol, localités de Cerdagne (Pyrénées-Orientales).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article437, notice BANET Martin par André Balent, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 28 mars 2012.

Par André Balent

SOURCES : L’Avant-Garde, organe des « Cercles d’Avant-Garde » de l’arrondissement de Prades (années 1935-1938). Le Travailleur Catalan, organe de la Région Catalane du PC, 22 janvier 1938.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément