AGNÈS Gustave

Né le 30 mars 1884 ; cheminot ; secrétaire du syndicat départemental des cheminots de l’Orne.

Cheminot à Argentan (Orne), Gustave Agnès fut secrétaire du syndicat départemental des cheminots en 1919. En 1920, il fut arrêté pour « complot contre sur la sûreté de l’État ». En novembre 1921, un non-lieu fut prononcé – voir Tassel et Édouard Lenoir.

Au cours des années 1926 et 1927, Gustave Agnès fut le secrétaire du syndicat unitaire [CGTU] des cheminots d’Alençon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article44, notice AGNÈS Gustave, version mise en ligne le 29 décembre 2018, dernière modification le 29 décembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., F7/13010. — La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 1er septembre 1926, 15 juin 1927, (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Notes de Louis Botella. —

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément