GONTIER Henri, Jean

Né le 8 février 1916 à Capdenac (Aveyron), mort le 9 juin 1987 à Clamart (Hauts-de-Seine) ; cheminot ; résistant de la Seine [Val-de-Marne].

Fils d’un mécanicien à l’usine Baynal, Henri Gontier, domicilié 6, avenue Thiers à Vitry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) en 1943, figurait sur une liste de vingt-trois agents de la SNCF « récemment arrêtés pour activité communo-terroriste en Région parisienne » datée du 23 décembre 1943, transmise par la Préfecture de police au Secrétariat d’État aux Communications. Il fut arrêté le 24 novembre 1943 chez Charles Heller, 15, rue du Colonel Moll à Vitry-sur-Seine, où se tenait une réunion clandestine.

Marié en mai 1935 à Morsang-sur-Orge (Seine-et-Oise, Essonne) avec Yvonne Maury, divorcé en février 1946, Henri Gontier se remaria en septembre 1946 à Chatillon (Seine) avec Christiane Malergue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article4476, notice GONTIER Henri, Jean, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 14 juin 2010.

SOURCES : Arch. Nat. CAC 800.434, art. 39 (ex-TT 4198), dossier C/SN 36. — Arch. PPo, dossier BS 1 (1943) 235 (affaire Copin). — Notes de Marie-Louise Goergen et de Georges Ribeill. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément