GRÈS Maurice [GRÈS André, Maurice]

Par Marie-Louise Goergen

Né le 26 mars 1897 à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), mort le 12 janvier 1969 à Capdenac-Gare (Aveyron) ; ajusteur ; militant socialiste de l’Aveyron ; maire de Capdenac-Gare (1929-1940, 1945-1965), conseiller général (1945-1951).

Fils d’un maçon, Maurice Grès était ajusteur au chemin de fer. Élu maire socialiste de Capdenac-Gare en 1929, il conserva ce mandat jusqu’en 1940. Il entra au conseil d’arrondissement en octobre 1931. Militant socialiste actif, il était membre de la commission fédérale des conflits en 1932 et délégué aux conseils nationaux en 1934. Grès créa et géra l’organe SFIO, Le Capdenacois socialiste, de septembre 1934 à août 1935. La SFIO le présenta aux élections législatives d’avril 1936 dans la circonscription de Villefranche-de-Rouergue où il obtint 4,79 % des voix des électeurs inscrits. Grès fut délégué aux conseils nationaux de 1937 et au congrès de Royan en juin 1938. Il représenta son parti aux élections sénatoriales du 23 octobre 1938.

Membre de la commission administrative fédérale en 1947-49 et 1955, il présida le congrès fédéral en 1952. Il retrouva son poste de maire de 1945 à 1965 et fut conseiller général de septembre 1945 à octobre 1951, élu avec un seul adversaire communiste et rassemblant 3 050 suffrages, contre 1 064 à Gilhodes. Il était président du conseil d’administration des houillères du bassin minier de l’Aquitaine en 1951 et 1954. En conflit avec le conseiller général Larroque, il fut traduit devant la commission des conflits en décembre 1954, mais n’eut pas de sanction.

Il s’était marié en mai 1918 à Villefranche-de-Rouergue avec Noélie Poux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article4574, notice GRÈS Maurice [GRÈS André, Maurice] par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 20 juin 2010.

Par Marie-Louise Goergen

SOURCES : Arch. Nat., F/1a/3228. F/1cII/287. — Arch. de l’OURS, dossier Aveyron. — Le Progrès de l’Aveyron, 1931-1932. — Le Capdenacois socialiste, 1934-1935. — Le Socialiste de l’Aveyron, 1937-1938. — Bulletin Intérieur, n° 75. — Lettre du maire de Capdenac-Gare, 20 octobre 1975. — Notice DBMOF par Jean Maitron et Claude Pennetier. — Notes de Gilles Morin. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément