GUILLEMETTE Georges

Par Gabriel Désert, Yves Le Floch

Né en 1886 à Mézidon (Calvados) ; cheminot ; militant socialiste du Calvados puis de la Manche ; maire de Mézidon (aujourd’hui Mézidon-Canon) de 1925 à 1932.

Mécanicien à la Compagnie de l’Ouest-État, Georges Guillemette était domicilié à Mézidon. Son épouse, sans profession, était originaire de Villers-sur-Mer (Calvados) ; ils avaient un enfant né en 1918. Secrétaire adjoint de la section de la Fédération des mécaniciens et chauffeurs créée à Mézidon en juin 1921, conseiller municipal socialiste en 1925, Georges Guillemette fut élu maire la même année. Il occupa cette fonction jusqu’en septembre 1932, date à laquelle il quitta la commune. Il connut, comme candidat SFIO deux échecs lors des élections cantonales : 1925 (conseil général), 1931 (conseil d’arrondissement).

Georges Guillemette vint se fixer à Portbail (Manche) après son départ à la retraite, en octobre 1936, et fut élu secrétaire de la section SFIO de cette petite ville au début de 1937, succédant à Leclair. En octobre 1937, il se présenta aux élections cantonales (conseil général).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article4697, notice GUILLEMETTE Georges par Gabriel Désert, Yves Le Floch, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 14 mars 2017.

Par Gabriel Désert, Yves Le Floch

SOURCE : Arch. Dép. Calvados, série M, 1908 et 5869. — J. Roquebert, Les Cheminots du Calvados, 1891-1939, Mémoire de Maîtrise, Caen, 1973. — Mazou Sadou, Le Mouvement ouvrier dans le Calvados, 1930-1938, Mémoire de Maîtrise, Caen, 1972. — L’Avenir de la Manche, 16 janvier et 2 octobre 1937.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément