HARDY Gaston

Par Pierre Lévêque

Né le 21 août 1888 à Aillant-sur-Tholon (Yonne), mort le 25 octobre 1941 à Venarey-les-Laumes (Côte-d’Or) ; mécanicien de route au chemin de fer ; syndicaliste et militant socialiste de la Côte-d’Or ; conseiller municipal, maire puis maire adjoint de Venarey-les-Laumes.

Mécanicien de route au chemin de fer, dépôt de Dijon (Côte-d’Or), Gaston Hardy militait comme syndicaliste et socialiste. Après la grande grève de 1920, il fut envoyé, par mesure disciplinaire et avec rétrogradation, au dépôt des Laumes, où il continua à militer activement au syndicat et à la section socialiste. Fréquentant assidûment les réunions publiques, doué d’une assez grande facilité de parole, il occupa des postes de responsabilité dans le syndicat confédéré des cheminots.

Conseiller municipal de Venarey-les-Laumes en 1925, Gaston Hardy fut maire de novembre 1933 à avril 1935 puis exerça les fonctions de premier adjoint jusqu’à sa mort. En 1937, il fut élu conseiller d’arrondissement du canton de Venarey et fut candidat du Parti SFIO aux élections sénatoriales du 23 octobre 1938.

En 1939-1940, il exerça à nouveau les fonctions de maire — en raison de l’absence de celui-ci, engagé volontaire —, organisa un Centre d’accueil pour les réfugiés belges, puis favorisa la formation des premiers groupements clandestins ; il subit une perquisition, mais put mettre à l’abri les documents compromettants qu’il détenait.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article4806, notice HARDY Gaston par Pierre Lévêque, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 22 juin 2010.

Par Pierre Lévêque

SOURCES : Le Socialiste côte d’orien, octobre 1938. — Renseignements donnés par Émile Murgey, son collègue au conseil municipal de Venarey, en 1961.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément