HENRY Robert, Jean, Marie

Par Louis Botella

Né le 22 juillet 1910 à Damparis (Jura), mort le 18 décembre 1994 à Brevans (Jura) ; résistant et interné ; chef de brigade de manœuvres ; militant de la CGT puis de Force ouvrière ; secrétaire puis trésorier du syndicat FO des cheminots de Dole (Jura) ; militant socialiste.

Issu d’une famille ouvrière jurassienne, Robert Henri travailla à la Société générale d’entreprise à Tavaux (Jura) avant d’entrer à la SNCF au dépôt de Dole. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il fut fait prisonnier. Il résista et tenta à trois reprises de s’évader. Les Allemands le déportèrent au camp de représailles des prisonniers de guerre implanté à Ruwa-Ruska (ancienne URSS, aujourd’hui en Ukraine).

Il adhéra à la CGT qu’il quitta fin 1947 pour participer avec Émile Geoffroy à la création du syndicat FO des cheminots de Dole et à celle de l’Union départementale FO du Jura.

Il assuma pendant quelques années le secrétariat de ce syndicat puis fut son trésorier. Il exerça également pendant de nombreuses années les mandats de délégué du personnel et de représentant du personnel au comité mixte de son établissement.

En retraite, il fut secrétaire de la section des retraités de son syndicat. Il fut jusqu’à sa mort un militant de la SFIO puis du Parti socialiste. Il mourut le 18 décembre 1994. Lors de ses obsèques, Gérard Waille, alors secrétaire général de l’UD-FO déclara : « Robert fait partie de cette génération de militant syndical et politique à qui nous devons beaucoup... L’image que nous avons de lui c’est d’abord celle d’un homme de conviction, de cœur et de générosité qui s’est toujours battu contre les injustices qu’elles que soient leurs formes, avec une détermination, une intelligence, une volonté et une personnalité hors du commun... »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article4887, notice HENRY Robert, Jean, Marie par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 20 décembre 2020.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération FO des cheminots. — Le Cheminot du Sud-Est, juin-juillet 1955, avril 1957, février 1958. — Le Mémento du retraité FO, juillet 1972. — Informations transmises par Georges Baudin. — Site Internet : deces.matchid.io.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément