GARCIA Jany [née BASTIDE Jany, Simone]

Par Jacques Girault

Née le 25 novembre 1935 à Saint-Paul-la-Coste (Gard) ; professeure ; syndicaliste, militante communiste d’Ille-et-Vilaine puis de l’Hérault ; conseillère municipale de Sète (Hérault).

Fille de Jean-François Bastide, maçon devenu journaliste communiste, puis permanent de l’Association nationale des anciens combattants de la Résistance, et d’une institutrice communiste, Jany Bastide entra à l’École normale supérieure de l’enseignement technique en 1954 (section B, commerciale) qu’elle avait préparée à Reims (Marne). Professeure de sciences économiques au collège national technique de Rennes (Ille-et-Vilaine), elle obtint sa mutation pour le collège technique de Sète (Hérault). Adhérente du Syndicat national de l’enseignement technique à partir de 1954, appelant à voter pour la liste « Union pour une action syndicale efficace » aux élections à la commission administrative nationale en 1962, elle adhéra par la suite au Syndicat national des enseignements de second degré.

Jany Bastide adhéra à l’Union de la jeunesse républicaine de France (UJRF) à Nîmes (Gard) en 1951. Elle devint la secrétaire de l’Union des jeunes filles de France (UJFF) dans le Gard et participa au Festival mondial de la jeunesse à Berlin en 1951. Elle rejoignit le Parti communiste français à Reims en 1954, puis le cercle de l’Union des étudiants communiste en 1956, et devint la secrétaire du cercle de l’ENSET.

Jany Bastide épousa, en novembre 1957 à Rennes (Ille-et-Vilaine), Amado Garcia, né en 1934, fils d’un maçon, tapissier qui devint employé dans l’Hérault, membre du PCF depuis 1951. Le couple avait deux enfants en 1968.

Secrétaire départementale de l’UJFF, secrétaire de sa cellule, Jany Garcia entra au comité de la fédération communiste d’Ille-et-Vilaine en 1959 alors que son mari, collaborateur du journal communiste Ouest-Matin, était élu au bureau fédéral. Ils quittèrent le département en 1960 et elle entra au comité de la fédération communiste de l’Hérault en 1961. Responsable du travail en direction des femmes à partir de 1968, membre du bureau fédéral en 1970, elle y resta jusqu’en 1982. Elle redevint membre du seul comité fédéral jusqu’en 1987, année où elle souhaita, pour des raisons personnelles, ne pas être réélue. Membre du comité de la section communiste de Sète, puis du bureau de la section communiste Sète-Sud, elle suivit les cours de l’école centrale d’un mois en 1962.

À partir de 1971, Jany Garcia fut membre du bureau départemental de l’Union des femmes françaises dont elle devint secrétaire en 1974.

Jany Garcia siégea au conseil municipal de Sète après 1977.

À partir de 1986, elle militait surtout au Secours populaire. Secrétaire départementale de l’organisation jusqu’en 2006, responsable pour la région Languedoc-Roussillon de la formation des bénévoles, secrétaire de la section de Sète jusqu’en 2006, puis secrétaire-adjointe, en 2008, elle faisait toujours partie du comité départemental.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article49417, notice GARCIA Jany [née BASTIDE Jany, Simone] par Jacques Girault, version mise en ligne le 12 mars 2009, dernière modification le 12 mars 2009.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Notes de Julien Veyret. — Renseignements fournis par l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément