GEORGES Michel, Joseph

Par Jacques Girault

Né le 15 septembre 1935 à Héricourt (Haute-Saône), mort le 29 août 2003 à Belfort (Territoire de Belfort) ; instituteur ; syndicaliste étudiant, militant du MLP puis militant communiste du Doubs et de Haute-Saône.

Ses parents étaient catholiques et son père, employé de bureau devenu cadre dans une usine de tissage, adhérait au Mouvement républicain populaire (MRP). Michel Georges obtint une licence d’histoire à la Faculté des Lettres de Besançon (Doubs) et devint moniteur dans le département d’histoire de la faculté. Deux ans plus tard, il enseignait comme instituteur à Gray (Haute-Saône).

Michel Georges adhéra au Mouvement de libération du peuple de décembre 1956 à février 1957, puis à l’Union des étudiants communistes (UEC) en mars 1957 et devint secrétaire d’un cercle UEC. Militant de l’Union nationale des étudiants de France (UNEF), il fut délégué de la corpo de lettres et participa, en juillet 1957, au Festival mondial de la jeunesse à Moscou.

Michel Georges adhéra au Parti communiste français à Héricourt en octobre 1957 et fut très vite le secrétaire adjoint de la cellule d’Héricourt. Secrétaire de la section communiste de cette commune, il entra au comité de la fédération communiste de Haute-Saône en 1959 et y resta jusqu’en 1964.

Michel Georges se maria en avril 1966 à Besançon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article49486, notice GEORGES Michel, Joseph par Jacques Girault, version mise en ligne le 16 mars 2009, dernière modification le 24 décembre 2015.

Par Jacques Girault

SOURCE : Arch. comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable