FERRIER Marcel

Par Jean-Pierre Besse

Né le 8 avril 1910 à Bernis (Gard), mort le 7 mai 1977 à Montpellier (Hérault) ; employé municipal puis employé à la Sécurité sociale ; militant communiste du Gard ; maire de Saint-Martin de Valgalgues (1965-1977).

Marcel Ferrier était le fils d’un facteur des postes. Employé municipal (voirie), il adhéra au Parti communiste en 1932 et fut aussitôt secrétaire de la cellule communiste de la rue Rochebelle à Alès (Gard). Il était assisté de M. Deffobis, trésorier. La cellule comptait 37 membres, (voir Ferrier Antonin).

Candidat du Parti communiste aux élections législatives de 1951, Marcel Ferrier entra au bureau de la fédération communiste en 1953 au moins, il était alors membre du bureau de la section d’Alès. En 1959, il était responsable de l’Amicale des élus républicains. Il ne fut pas réélu en 1964 au bureau fédéral mais demeura jusqu’en 1965 au comité fédéral. Il fut alors élu maire de Saint-Martin de Valgalgues. Il conserva ce mandat jusqu’en 1977, date à laquelle il céda la place à Adrienne Horvath*, future députée communiste du Gard.

Marcel Ferrier s’était marié en avril 1935 à Saint-Martin-deValgalgues à Marie Jeanne Marco.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article49679, notice FERRIER Marcel par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 1er avril 2009, dernière modification le 1er avril 2009.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. Nat., F7/13130, année 1932. — Arch. comité national du PCF. — État civil de Bernis.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément