FOURET Georges, Amand, Adrien

Par Jean-Pierre Besse

Né le 10 mai 1895 à Saint-Clair (Vienne), mort en déportation en novembre 1942 à Auschwitz ; agriculteur ; militant communiste de la Vienne ; maire de Saint-Clair (1929-1935).

Georges Fouret était le fils de Xavier Fouret, agriculteur, et d’Amanda Ribanneau, sans profession. Agriculteur lui-même au Clos à Saint-Clair, une petite commune du Loudunais de 400 habitants environ, il fut mobilisé en décembre 1914 dans l’infanterie et gravement blessé le 16 mars 1916 au fort de Vaux, durant la bataille de Verdun, par un éclat d’obus. Il perdit deux doigts de la main gauche, deux autres étant paralysés. Réformé en novembre 1916, il bénéficia d’une pension de 35% mais n’obtint pas d’emploi réservé, ni en 1917 ni en 1919.

Marié à Henriette Penot, fille d’un maçon, née en 1894 à Messais (Vienne), ils eurent deux filles : l’ainée naquit en 1917, l’autre en 1938.

Georges Fouret adhéra au Parti communiste après le congrès de Tours (décembre 1920). Il fut maire communiste de Saint-Clair, du 19 mai 1929 au 19 mai 1935. En 1935, la liste sortante fut réélue mais elle porta à sa tête Roger Mousset. Il assurait le secrétariat de la cellule communiste locale en 1936.

Le Parti communiste le présenta à l’élection législative complémentaire du 11 juin 1939 dans la circonscription de Loudun où il obtint 3,5 % des voix des électeurs inscrits.

Déchu de son mandat municipal le 2 février 1940, arrêté le 23 juin 1941 dans sa commune natale, il fut transféré à Compiègne le 10 juillet 1941. Déporté le 6 juillet 1942 dans le convoi dit des 45 000, parti de Royallieu à Compiègne, il mourut au mois de novembre, peu de temps après son arrivée à Auschwitz. Il fut reconnu mort pour la France comme deux autres morts en déportation, natifs de son village : Théodule Houllier et Daniel Maigret.

Son épouse décéda à Saint-Clair le 2 février 1971.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article49691, notice FOURET Georges, Amand, Adrien par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 2 avril 2009, dernière modification le 6 septembre 2020.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. Dép. Vienne, état civil, recensements, registre matricule. — JO lois et décrets, 25 juillet 1917, 21 décembre 1919.— « Le Front populaire de la Vienne (1938-1941) », colloque PCF 1938-1941, p. 2. — J. Duchaîne, La vie politique dans l’arrondissement de Loudun, DES, Poitiers, 1979. — Renseignements communiqués par la mairie de Saint-Clair, septembre 1984. — Notes de Alain Léger et Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément