GÉRARD Claude

Par Jean Risacher

Militante catholique, résistante ; journaliste.

Résistante à Lyon, à Combat, fin 1940, traquée par la police, Claude Gérard passa dans le Limousin où elle devint l’adjointe d’Edmond Michelet, responsable régional de Combat. En 1943, elle assura la coordination et le commandement des maquis de l’AS du Limousin. Arrêtée en 1944 par la Gestapo et torturée, elle fut sauvée au dernier moment par la Résistance. Après la Libération, elle adhéra au MRP, entra au cabinet de Michelet, ministre des Armées.

En tant que commandant AFAT, chargée de mission pendant la répression de 1947 à Madagascar, elle fut témoin d’horreurs qui en firent une militante anticolonialiste. Elle devint journaliste et créa une agence d’informations coloniales « Inter-Afrique Presse » (NG, n° 5).

Elle milita au CAGI (Centre d’action des gauches indépendantes) et siégea à son comité directeur en octobre 1952. Elle publia Afrique Informations en octobre 1953. Elle effectua une enquête dans les maquis du MNA, à la suite de laquelle elle publia des articles dans plusieurs organes, dont Demain, et fut arrêtée en avril 1956.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article49745, notice GÉRARD Claude par Jean Risacher, version mise en ligne le 6 avril 2009, dernière modification le 6 mai 2018.

Par Jean Risacher

SOURCES : Arch. Jean Risacher. — Journaux cités.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément