HOURDEAUX Fernand

Né le 7 janvier 1887 à Novion-Porcien (Ardennes), mort le 11 novembre 1943 à Puteaux (Seine, Hauts-de-Seine) ; cheminot ; syndicaliste unitaire (CGTU) de la Seine [Seine-Saint-Denis].

Ajusteur, Fernand Hourdeaux fut, en 1927, secrétaire adjoint du syndicat unitaire des cheminots de Pantin (Seine, Seine-Saint-Denis). Voir Léon Hubin. IL fut mis à la retraite de la SNCF en 1942 et entra chez Moran Saulnier3 rue Volta à Puteaux. Il mourut dans les locaux de cette entreprise le 11 novembre 1943 sans qu’on connaisse les circonstances. Il fut enterré au Père Lachaise le 22 novembre 1943.
Il était marié à Blanche Juliette Malot, née le 30 septembre 1908 à Cernay-lès-Reims (Marne). Le couple eut trois enfants : Firmin (1909), Jeanne (1912) et Jean (1914).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article4985, notice HOURDEAUX Fernand, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 17 août 2022.

SOURCES : Arch. Nat., F7/13669, rapport du 14 septembre 1927. — Notes de Dominique Bernadet, son petit-fils maternel, août 2022.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément