GAGNE Robert

Par Pierre Couderc, Julian Mischi

Né le 9 septembre 1920 à Montluçon (Allier), mort le 28 octobre 1974 à Montluçon ; médecin ; militant communiste de l’Allier, membre du comité fédéral (1950-1959), secrétaire départemental de France-URSS ; résistant FTPF ; conseiller municipal de Montluçon (1947-1959).

Issu d’une famille modeste de Montluçon, Robert Gagne perdit son père alors qu’il était encore enfant. Son arrière-grand-père maternel, qui était militant syndical aux Forges de Commentry (Allier), Jean James, fut élu en 1882, dans la « première municipalité socialiste du monde », celle de Christophe Thivrier, le « député à la blouse ». Les études de Robert Gagne furent brillantes puisqu’après des études secondaires au lycée de Montluçon et le baccalauréat, il obtint le doctorat de médecine à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

C’est sous l’occupation allemande, à la fin de l’année 1941, que Robert Gagne adhéra aux Jeunesses communistes. En janvier 1942, il fut incorporé dans les chantiers de jeunesse jusqu’en juin 1943, puis il entra en résistance et dans la clandestinité. Médecin lieutenant des Francs-tireurs partisans français (FTPF) dans le quatrième bataillon d’Auvergne, il dépendait de l’état major des Forces françaises de l’intérieur (FFI) de l’Allier. À ce titre, il participa en septembre 1944 aux combats de la libération de Guéret (Creuse), Montluçon, Villeneuve-sur-Allier, Saint-Pierre-le-Moutier et Moulins (Allier). Il fut démobilisé en septembre 1945.

Installé comme médecin à Montluçon où il s’installa dans le quartier populaire de Ville Gozet, Robert Gagne rejoignit le Parti communiste français en septembre 1944 et l’Union des jeunesses républicaines françaises (UJRF) en 1945. Il fut président de la commission de contrôle financier de l’UJRF et s’employa à mettre en place un cercle local à Montluçon. Elu conseiller municipal de Montluçon en octobre 1947, dans les conditions du scrutin proportionnel, il y entra à nouveau au cours d’une élection complémentaire partielle en novembre 1950 puis fut réélu une dernière fois en 1953. Militant à la cellule locale Denis-Papin, qui appartenait à la troisième section de Montluçon, il fut membre du comité de section. Il suivit une école fédérale du soir en 1949 et 1950, puis entra au comité fédéral. Son épouse, qui était infirmière, adhéra également au PCF en 1953. Puis-je citer aussi ma maman, qu’il a fait adhérer au PCF en 1953, et fut conseillère municipale communiste avec Pierre Goldberg.

Après s’être surtout occupé de l’UJRF de Montluçon, Robert Gagne se consacra, à partir de 1950, à l’association France-URSS dont il fut longtemps le secrétaire départemental. En tant que responsable de cette organisation, il participa au festival des jeunes à Berlin (République Démocratique d’Allemagne) en août 1951 et à celui de Bucarest (Roumanie) en août 1953. Il fit partie d’une délégation de France-URSS qui se rendit en URSS en novembre 1951. Après ce voyage, il fit une tournée de conférences dans les communes du département avec projections de films, et signa une série d’articles élogieux à l’égard du régime soviétique dans le journal communiste Valmy, série intitulée « URSS… où fleurissent le Bonheur et la Paix. Notes du docteur Gagne ».

Robert Gagne fut réélu au comité fédéral en mai 1957, malgré son souhait de quitter l’instance fédérale pour se consacrer uniquement à l’association France-URSS. Il ne fut cependant pas réélu le 7 juin 1959 car il refusait de participer aux réunions et manifesta de « nombreuses hésitations dans la dernière période » selon une appréciation fédérale.

Membre du syndicat des médecins, ses compétences le conduisirent à se préoccuper plus particulièrement de l’enfance, de la jeunesse, de la santé publique et des sports. Médecin de l’équipe de football liée à l’usine Dunlop, l’EDSM (Étoile des sports montluçonnaise), il s’était spécialisé dans la médecine sportive. Une rue de Montluçon porte son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article49941, notice GAGNE Robert par Pierre Couderc, Julian Mischi, version mise en ligne le 25 avril 2009, dernière modification le 13 octobre 2009.

Par Pierre Couderc, Julian Mischi

SOURCES : Arch. de la fédération du PCF de l’Allier. — Les Nouvelles de l’Allier, n° 189, 6-12 novembre 1974. — Valmy (1951-1953). — État civil de Montluçon. — Notes de sa fille, 2009.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément