GABRIEL Joseph

Par Pierre Schill

Né le 2 juillet 1911 à Stiring-Wendel (Lorraine annexée), mort le 19 novembre 1983 à Stiring-Wendel (Moselle) ; mineur aux Houillères de Petite-Rosselle (Moselle) propriétés de la famille de Wendel ensuite nationalisées au sein des Houillères du Bassin de Lorraine (HBL) ; militant du syndicat CGT des mineurs de charbon de Lorraine et du Parti communiste, homme de confiance (Vertrauensmann) et délégué mineur suppléant ; conseiller municipal de Stiring-Wendel (Moselle).

Fils de Charles Gabriel, né en 1873, et de Catherine née Pauly, née en 1879, Joseph Gabriel se maria le 2 juin 1930 à Stiring-Wendel avec Marie née Kuntz le 6 janvier 1912, ils eurent treize enfants.

Joseph Gabriel commença à travailler en 1927 au puits Gargan des Houillères de Petite-Rosselle, propriété de la famille de Wendel. Au chômage de 1929 à 1935 et hormis une courte période d’activité aux mines de Lens (Pas-de-Calais) de décembre 1939 à l’été 1940, il effectua le reste de sa carrière dans cette houillère jusqu’à sa retraite qu’il prit en 1966 alors qu’il était garde barrière. Il milita au syndicat CGT des mineurs de charbon de Lorraine jusqu’à sa mort.

Joseph Gabriel se présenta aux élections municipales du 19 octobre 1947 à Stiring-Wendel (Moselle) sur la liste d’Union républicaine et résistante (gauche). La liste obtint une moyenne de 835 voix sur 2 787 suffrages exprimés pour 2 869 votants et 4 275 électeurs inscrits. Joseph Gabriel fut élu.

Il participa de manière active à la grève qui toucha les houillères lorraines en octobre 1948. Son activisme lui valut d’être renvoyé le 9 novembre 1948. La direction des Houillères du Bassin de Lorraine (HBL) accepta finalement de le réembaucher à compter du 18 décembre 1948.

Joseph Gabriel fut élu délégué mineur suppléant en avril 1955 en rassemblant près de 85 % des voix pour la circonscription Simon Sud-ouest. Il fut réélu en mai 1958 en obtenant 66,6 % des voix.

Depuis décembre 1945, il était par ailleurs « homme de confiance » suppléant du puits Gargan à Petite-Rosselle (Vertrauensmann, c’est-à-dire une sorte de représentant ouvrier élu dans les houillères mosellanes sur le mode de ce qui existait au moment de l’annexion allemande).

Militant de la section communiste de Stiring-Wendel, Joseph Gabriel anima plusieurs réunions publiques dans les années cinquante et participa activement à toutes les grèves qui touchèrent les houillères, notamment le grand conflit national de 1963.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article49942, notice GABRIEL Joseph par Pierre Schill, version mise en ligne le 25 avril 2009, dernière modification le 2 juin 2009.

Par Pierre Schill

SOURCES : Arch. Dép. Moselle, 58 W 9 ; 151 W 821 ; 1330 W 266. — Arch. des Houillères du Bassin de Lorraine, Vt233-B95, B128 et B130 ; dossier personnel. — Le Républicain lorrain, 20 octobre 1947. — Renseignements fournis par Marcel Gabriel, son fils. — État-civil de Stiring-Wendel.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément