HUBERT Pierre

Par Pierre Lapeyre

Né le 7 mai 1912 à Paris, mort en 1990 ; conducteur-électricien ; syndicaliste CGT de Haute-Garonne, membre du conseil national de la Fédération CGT des cheminots (1956-1961).

Fils d’un cheminot et d’une petite commerçante de Saint-Ouen (Seine, Seine-Saint-Denis), Pierre Hubert commença sa vie professionnelle comme dessinateur chez Thomson, puis rentra aux chemins de fer à Paris. Il vint ensuite au dépôt de Toulouse (Haute-Garonne) où il fera toute sa carrière comme conducteur-électricien.

Dès le mois d’août 1949 il participa à des réunions des bureaux de secteur CGT et on l’y retrouvera jusqu’en 1959. Pendant cette période il remplaça Albert Dupuy comme responsable du comité technique agents de conduite. Il sera à son tour remplacé par Jean Canal vers 1959. Pendant de nombreuses années il fut, entre autre, délégué de la catégorie 33 des agents de conduite.

De 1956 à 1961, il fut membre du conseil national de la Fédération CGT des cheminots.

Il s’installa à Saint-Loup-Cammas (Haute-Garonne), une commune de la banlieue toulousaine où il fut conseiller municipal.

Marié à une institutrice, il est père de deux enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article4998, notice HUBERT Pierre par Pierre Lapeyre, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 16 septembre 2009.

Par Pierre Lapeyre

SOURCES : Registres et documents du secteur. — Comptes rendus des congrès fédéraux. — Témoignage et renseignements recueillis par Robert Flaujac.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément