GÉRAUD PARRACHA Guillaume Joseph

Par Claude Pennetier

Né le 16 février 1921 à Oust (Ariège), mort le 26 janvier 2005 à Saint-Jean-de-Verges (Ariège) ; docteur en droit ; fonctionnaire ; inspecteur principal des enquêtes économiques ; militant syndicaliste et communiste dans l’Hérault, la Lozère, le Lot-et-Garonne et le Tarn ; secrétaire de la fédération communiste de Lozère.

Fils de paysans catholiques, de l’Ariège, Guillaume Géraud fut un élève brillant, interne pendant sept ans, il obtint le baccalauréat. Il s’inscrit à la faculté de Toulouse et acquit grâce à une scolarité par correspondance, une licence en droit en 1943. Réquisitionné pour le STO en 1943, il séjourna en Allemagne, mais fut rapatrié au bout de deux mois pour raison de santé (tuberculose). Désireux d’approfondir ses études, il réussit un certificat d’aptitude à la profession d’avocat (dont il ne fit pas usage) et passa une thèse de droit. Par concours, il accéda à la fonction d’inspecteur des enquêtes économiques en 1947.

Il avait donné son adhésion au Parti communiste en 1946, bientôt suivi par son père (1946-1957), puis « monté » à Paris pour faire son stage professionnel, il milita à la base dans une cellule du XVIe arr. et participa enthousiaste à la manifestation du 1er Mai 1947. Ses activités professionnelles à Montpellier, la préparation de sa thèse, son mariage en mars 1951 à Montpellier, le tinrent à l’écart des responsabilités politiques importantes. Il fut nommé à Mende (Lozère) en 1957 et à Agen (Lot-et-Garonne) en 1971, puis à Albi (Tarn) jusqu’en 1981.

Secrétaire de la section syndicale CGT des enquêtes économiques de l’Hérault, secrétaire de cellule communiste à Montpellier (1947-1949), il fut un militant actif du Mouvement de la paix. En Lozère, en raison de la faiblesse de l’encadrement communiste, ses responsabilités furent plus importantes : bureau fédéral en novembre 1961, secrétariat fédéral en juin 1962 et jusqu’en 1971, avec une interruption de deux ans en 1964-1965, durant lesquels il ne figura qu’au bureau.

Observateur averti de la vie économique et des milieux patronaux, il se passionna pour l’histoire locale, sociale, économique et politique de chacun des départements où il vécut et laissa une œuvre savante très importante.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article50014, notice GÉRAUD PARRACHA Guillaume Joseph par Claude Pennetier, version mise en ligne le 29 avril 2009, dernière modification le 10 juin 2021.

Par Claude Pennetier

ŒUVRE : Le commerce des vins et des eaux de vie en Languedoc sous l’ancien régime, thèse de droit, Montpellier, 1955. — Cent ans de Lozère XIX-XXe siècle, Mende, 1969. — Profils politiques du Lot-et-Garonne, Agen, 1979 (Revue de l’Agenais). — Histoire du pays de Couserans, Saint-Girons, 1994. — Par les sentiers et les sillons, 2001, Saint-Girons. Et de nombreux articles.

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Par les sentiers et les sillons, 2001, Saint-Girons. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément