BEAUPLET Georges, Louis, Armand

Par François Prigent, André Robert

Né le 12 septembre 1913 à Laval (Mayenne), mort le 13 mars 1996 à Rennes (Ille-et-Vilaine) ; instituteur ; militant SFIO puis PSU ; secrétaire départemental du SNI en Ille-et-Vilaine (1954-1955) ; dirigeant fédéral du PSU d’Ille-et-Vilaine (1960-1967) ; candidat PSU aux élections municipales de Rennes en 1965.

Fils d’un journalier décédé lors de la Grande Guerre, Georges Beauplet, pupille de la Nation, devint instituteur en Ille-et-Vilaine. Marié en septembre 1935 à Saint-Georges-de-Reintembault (Ille-et-Vilaine), il était investi dans les réseaux laïques locaux. Il s’était remarié en août 1945 au Petit-Fougerais (Ille-et-Vilaine) avec une institutrice, Odette Salaun, née le 1er mai 1914, dont la trajectoire militante fut parallèle à la sienne (SNI-SFIO-PSU).

Militant du Syndicat national des instituteurs et institutrices (SNI) et de la Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO), Georges Beauplet enseignait à Saint-Erblon (municipalité socialiste en 1945, sous l’égide de Joseph Chambert) puis à Pont-Péan avant de finir sa carrière à Rennes. Membre du conseil syndical de la section départementale du SNI, ce militant « autonome » occupa les fonctions de secrétaire général de la section à la suite de Robert Le Foulgoc, entre janvier 1954 et décembre 1955. Il intervint en septembre 1954 au congrès national à propos de la question laïque. En 1956, la section départementale du SNI fut à nouveau dirigée par Robert Le Foulgoc, candidat SFIO aux élections législatives la même année.

Georges Beauplet était directeur de l’école primaire rennaise Louis Volclair, ancien adjoint SFIO et franc-maçon. Secrétaire fédéral adjoint du Parti socialiste autonome (PSA) épaulant Marcel Manivel, Georges Beauplet entra au bureau de la fédération PSU et fut responsable de l’enseignement et de la formation en 1960-1961. Bien que ne figurant plus parmi les membres du bureau après 1964, il participait épisodiquement à ses réunions. L’implantation du PSU reposait durant cette période à Rennes avant tout sur les filières laïques et socialistes. Georges Beauplet figurait en troisième position aux élections municipales en 1965 sur la liste PSU, aux côtés de Pierre Le Coadic, Charles Foulon, Pierre Fauvel et Albert Renouf notamment. On ne retrouve pas trace de son activité militante après les années 1968.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article50030, notice BEAUPLET Georges, Louis, Armand par François Prigent, André Robert, version mise en ligne le 30 avril 2009, dernière modification le 19 janvier 2019.

Par François Prigent, André Robert

SOURCES : Arch. Nat., 581AP/131/448. — Arch. de l’OURS, dossiers Ille-et-Vilaine. – L’Aurore d’Ille-et-Vilaine. – Presse Syndicale. – Liste des adhérents du PSU en Bretagne, transmise par Christian Bougeard et Gilles Morin. — François Prigent, « Les réseaux socialistes PSU en Bretagne (1959-1981) : milieux partisans, passerelles vers le PS, rôle des chrétiens de gauche », in Tudi Kernalegenn, François Prigent, Gilles Richard, Jacqueline Sainclivier (dir.), Le PSU vu d’en bas. Réseaux sociaux, mouvement politique, laboratoire d’idées (années 50 - années 80), Rennes, PUR, 2009, p. 41-54. — Notes de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément