PORCHÉ Camille, François

Par Jean-Pierre Besse, Jean-Paul Nicolas

Né le 10 mars 1915 dans l’île de Groix (Morbihan), fusillé le 17 décembre 1941 au stand de tir du Madrillet, Grand-Quevilly (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; militant communiste, dirigeant syndical des marins de Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime).

Camille Porché
Camille Porché
SOURCE : Revue n° 52 Navires et Histoire, mars 2009.

Militant communiste, dirigeant syndical des marins de Rouen avant la Seconde Guerre mondiale, Camille Porché fut secrétaire du syndicat illégal sous l’Occupation. Le 21 janvier 1941, il participa au vol d’un stock d’armes et de munitions entreposé dans le port de Rouen avec Pierre Corniou et Joseph Le Guénédal. Arrêté le 11 septembre 1941, condamné à mort le 5 décembre 1941 par un tribunal militaire allemand pour distribution de tracts et vols d’armes, il a été fusillé le 17 décembre 1941 avec Joseph Le Guénédal à Grand-Quevilly. Un troisième homme tomba le 17 décembre à leurs côtés : Paul Hurrier.
Avant la guerre, il navigua notamment à la compagnie France-Navigation engagée en faveur de l’Espagne républicaine. À la Libération, un cargo de la reconstruction porta son nom en hommage au marin résistant. À Rouen, son souvenir est entretenu au stand des fusillés, au Madrillet. À Groix, il figure sur la plaque des morts pour la France de l’île et une rue porte son nom, sans la mention « fusillé ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article50117, notice PORCHÉ Camille, François par Jean-Pierre Besse, Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 7 mai 2009, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Jean-Pierre Besse, Jean-Paul Nicolas

Camille Porché
Camille Porché
SOURCE : Revue n° 52 Navires et Histoire, mars 2009.

SOURCES : DAVCC, Caen, Liste S 1744. – Hommage aux fusillés et aux massacrés de la Résistance de Seine-Maritime, 1940-1944, édité par l’Association départementale des familles de fusillés et massacrés de la Résistance de Seine-Maritime, 1994. – Jean-Yves Brouard, Navires & Histoire, no 52, février-mars 2009. – Notes Marcel Boivin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément