FRENKOL-PETON

Par Alain Léger

Pharmacien ; dirigeant socialiste de la Vienne.

En 1937, Frenkol-Peton participait au bureau de la Fédération socialiste SFIO de la Vienne. Victime des réglementations antisémites de Vichy, il se vit interdire par l’intendant de police Henri Aubertin le droit de servir lui-même ses clients . À la Libération, il témoigna au procès qui fut fait de ce policier..
En décembre 1947, il polémiqua avec Ernest Ellinger sur le contenu du Pacte germano-soviétique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article50169, notice FRENKOL-PETON par Alain Léger, version mise en ligne le 11 mai 2009, dernière modification le 11 mai 2009.

Par Alain Léger

SOURCES : Libre Poitou, 14 février 1946. — L’Éveil de la Vienne, 13 décembre 1947.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément