CORBIERES Étienne

Par Olivier Dedieu

Né le 22 mars 1899 à Villeneuve-lès Béziers (Hérault), mort le 25 mai 1980 à Béziers (Hérault) ; employé de la banque de France, résistant, socialiste.

Fils de Paul Corbières, cultivateur, Étienne Corbières était, dans les années 1930, employé de la banque de France à Béziers. Membre de Combat puis de l’AS, Étienne Corbières fit partie des premiers noyaux de la résistance à Béziers. Durant cette période, il adhéra au CAS puis à la SFIO. À la Libération, il fut nommé membre du comité local de libération de Béziers. Élu conseiller municipal en 1945, il devint adjoint en 1947 et membre du conseil d’administration de la section SFIO. Il était alors aussi le responsable local de la section du MLN. EN 1949, il démissionna du conseil municipal pour raison de santé. Il resta militant socialiste.

Membre du syndicat des employés de la banque de France, Étienne Corbières fut surtout un militant laïque. Membre du Grand orient de France, il fut trésorier du sou des écoles laïques dans les années 1960.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article50262, notice CORBIERES Étienne par Olivier Dedieu, version mise en ligne le 16 mai 2009, dernière modification le 10 juin 2021.

Par Olivier Dedieu

SOURCES : Arch. Dép. Hérault, 389 W 25. — Arch. section PS de Béziers. — État-civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément