GAUBY André, Louis

Par Alain Prigent

Né le 1er octobre 1887 à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), mort le 18 mars 1983 à Plancoët (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor) ; facteur ; syndicaliste CGTU et militant communiste des Côtes-du-Nord, secrétaire de la section PCF de Plancoët à la Libération.

Borreil André Gauby et son épouse, Thérèse née Simon, petits viticulteurs, ruinés par les ravages du phylloxéra s’installèrent en Algérie où le petit André Louis passa son enfance. Sa mère ne supportant pas les inégalités sociales, la famille décida de revenir en métropole en 1904. Profitant de l’abonnement d’un de ses voisins, le jeune André fut un lecteur assidu de l’Humanité dès 1905. En 1907, il participa aux manifestations organisées par les viticulteurs à Perpignan, à Narbonne et à Montpellier. En 1913 il fut nommé facteur dans le Tarn à Castelnau-de-Montmiral. Il assista au meeting tenu par Jean Jaurès dans cette localité pour soutenir le candidat socialiste de cette circonscription lors des élections législatives en 1914.

Mobilisé en 1914, André Gauby eut la chance de rester à Perpignan. Sa participation à la grève des facteurs le 1er mai 1920 lui valut d’être sanctionné. Adhérant à la CGT en 1919, il milita après la scission de 1921 à la CGTU. Nommé à Paris en 1922, il fut élu secrétaire de sa section syndicale et siégea à la commission exécutive de la recette principale en 1927. Il adhéra au PCF à la fin des années 1920, assumant la responsabilité de secrétaire de cellule.

Le 13 juin 1929, il épousa Célina Marie Lemée, originaire de Saint-Lormel, commune des Côtes-du-Nord. En retraite en 1942 il revint en Bretagne en vélo avec Célina dont il avait divorcé quelques années plus tôt. Il fut secrétaire de la section communiste de Plancoët en 1948. De retour à Paris, où il épousa une seconde fois Célina Lemée, après un séjour dans le Midi, le couple revint en Bretagne en 1954.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article50323, notice GAUBY André, Louis par Alain Prigent, version mise en ligne le 25 mai 2009, dernière modification le 5 avril 2017.

Par Alain Prigent

SOURCES : Témoignage collecté par Marcel Alory et publié in Bretagne nouvelle, hebdomadaire des fédérations du PCF de Bretagne, n° 10, janvier 1981. — État-civil de Rivesaltes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément