GAUMENT Jeannine [née PIERRE Jeannine, Lucienne, Alberte]

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

Née le 30 novembre 1934 à Osne-le-Val (Haute-Marne) ; employée puis représentante ; militante de l’UFF ; militante communiste de Haute-Marne (secrétaire fédérale) puis de la Marne ; maire adjointe de Châlons-sur-Marne (Châlons-en-Champagne, Marne).

Jeannine Gaument dans son bureau à la mairie de Châlons-sur-Marne en 1989
Jeannine Gaument dans son bureau à la mairie de Châlons-sur-Marne en 1989
Coll. privée Jeannine Gaument

Fille d’un artisan charron forgeron et inventeur (il avait mis au point une brouette électrique qui obtint la médaille vermeille au concours Lépine) devenu professeur technique adjoint au collège Vergy de Saint-Dizier, Jeannine Pierre poursuivit ses études jusqu’à la troisième. Sténo-dactylo, elle était domiciliée à Saint-Dizier et épousa le 22 avril 1954 l’ouvrier métallurgiste Gilbert Gaument qui influa sur son engagement politique. Le couple eut trois filles nées en 1955, 1956 et 1967.

Jeannine Gaument adhéra au Parti communiste en 1956 et accéda en 1961 au comité fédéral. Elle était alors secrétaire départementale de l’Union des femmes françaises (UFF). En 1957, elle fut chargée d’introduire la publicité dans la feuille départementale de l’Humanité dimanche.

Elle avait suivi une école élémentaire communiste en 1960 puis une école centrale d’un mois en décembre 1962. Depuis le congrès fédéral de juin 1962, Jeannine Gaument était membre du secrétariat fédéral chargée de l’organisation. En 1965, elle quitta le secrétariat fédéral pour passer au comité fédéral, car elle s’installait avec son mari à Châlons-sur-Marne (Marne). Elle fut représentante à l’Agence centrale de publicité, entreprise du Parti communiste, un poste à mi-temps qui relevait pour une grande part du militantisme. Dès décembre 1966, elle entra au comité fédéral communiste de la Marne, puis en 1970, au bureau fédéral. Elle le quitta en 1977 et resta au comité fédéral jusqu’en 1979.

En 1977, elle avait été élue maire adjointe au logement et aux affaires sociales de Châlons-sur-Marne, dans la municipalité de Jean Reyssier*. Elle conserva cette fonction jusqu’en 1995.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article50338, notice GAUMENT Jeannine [née PIERRE Jeannine, Lucienne, Alberte] par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier , version mise en ligne le 25 mai 2009, dernière modification le 3 juillet 2009.

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier

Jeannine Gaument dans son bureau à la mairie de Châlons-sur-Marne en 1989
Jeannine Gaument dans son bureau à la mairie de Châlons-sur-Marne en 1989
Coll. privée Jeannine Gaument

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Témoignage de Jeannine Gaument. — État civil d’Osne-le-Val.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément