GALBRUN Georges

Par Claude Pennetier

Né le 25 novembre 1906 à Saint-Maurice-la-Souterraine (Creuse), mort le 27 février 1986 à Villejuif (Val-de-Marne) ; ouvrier maçon ; syndicaliste, militant communiste ; conseiller municipal de Fresnes (Seine, Val-de-Marne).

Fils de François Galbrun et de Marie née Lucas, cultivateurs, adopté par la Nation le 15 octobre 1918, Georges Galbrun fut ouvrier maçon dans la région parisienne, en particulier à l’entreprise Montescot de Paris en 1936. Installé à à Fresnes au début des années 1930, il fut élu conseiller municipal communiste aux élections partielles des 27 juin et 4 juillet 1937, en 21e position (sur 26) de la liste dirigée par Maurice Catinat*. Il vivait alors avec son épouse, Léontine Novaille originaire de Corrèze et ses deux enfants : Guy, né en 1930 à Paris XIVe arr. et Lucette née en 1934 à Fresnes. Le conseil de préfecture le déchut de son mandat pour appartenance au Parti communiste le 9 février 1940.

Il était membre du bureau du syndicat légal de la maçonnerie-pierre de la région parisienne élu le 23 mars 1941.

Son nom n’apparait pas sur la liste de la délégation spéciale mise en place le 15 novembre 1945 et qui regroupait, en premier lieu, les élus restés fidèles au Parti communistes. Il était toujours électeur à Fresnes en 1948.

Georges Galbrun demeura célibataire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article50386, notice GALBRUN Georges par Claude Pennetier, version mise en ligne le 29 mai 2009, dernière modification le 15 mai 2013.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3 ; versement 10451/76/1 ; listes électorales et nominatives. — L’Atelier, 12 avril 1941. — Renseignements recueillis par Cl. Pennetier, Michèle Rault et Nathalie Viet-Depaule. — État civil de Saint-Maurice-la-Souterraine.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément