HURSTEL Marcel (ou HUERSTEL)

Par Pierre Schill, Léon Strauss

Né le 21 août 1896 ; serrurier aux ateliers de Basse-Yutz (aujourd’hui Yutz, Moselle) de la Société des chemins de fer d’Alsace-Lorraine ; militant des Jeunesses communistes et du Parti communiste ; secrétaire du syndicat CGT réunifié des cheminots de Bénestroff (Moselle) ; conseiller municipal de Basse-Yutz.

Marcel Hurstel fut mobilisé pendant la Première Guerre mondiale dans un régiment d’infanterie prussien. En août 1918 il trouva un emploi de serrurier aux ateliers de Basse-Yutz. Il entra au Parti socialiste SFIO le 1er mai 1919, puis passa au Parti communiste. En avril 1921 il animait des réunions des Jeunesses communistes et adhéra ensuite au Parti communiste.

Candidat aux élections municipales du 23 juillet 1922 dans la commune de Basse-Yutz sur la liste à dominante communiste menée par Émile Fritsch, il obtint 454 voix sur 1 450 suffrages exprimés. Au second tour il obtint 479 voix sur 1 465 suffrages exprimés et ne fut pas élu. Il se présenta à nouveau aux élections municipales des 5 et 12 mai 1929 à Basse-Yutz sur la liste communiste toujours menée par Émile Fritsch. Il obtint 1 118 voix sur 1 959 suffrages exprimés. Toute la liste communiste fut élue au premier tour.

En février 1931, il était syndiqué à la CGTU et militait à la cellule Karl Marx de Basse-Yutz. Il appartenait aussi aux sociétés prolétariennes de mandolines, de gymnastique et de chant, militait à l’Association républicaine des anciens combattants (ARAC), dont il était le trésorier, au Secours rouge international, aux Libres penseurs et à la coopérative. Il était également membre du comité de presse des ateliers qui rédigeait la rubrique « À travers les ateliers de Basse-Yutz » dans Le Syndicaliste rouge. Il était aussi membre de la commission régionale PC des coopératives.

Marcel Hurstel participa à la réunification des syndicats unitaires et confédérés de cheminots de la Moselle à la fin 1935. Il fut nommé secrétaire du syndicat CGT réunifié des cheminots de Bénestroff près de Sarrebourg (Moselle) qui comptait alors une cinquantaine d’adhérents.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article5041, notice HURSTEL Marcel (ou HUERSTEL) par Pierre Schill, Léon Strauss, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 29 avril 2022.

Par Pierre Schill, Léon Strauss

SOURCES : Arch. Dép. Moselle, 301 M 77 ; 303 M 95 ; 310 M 95. — Arch. Dép. Bas-Rhin, 102 AL 47.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément