FILLET-COCHE Henri, Auguste

Par Alexandre Courban, Jean-Luc Marquer

Né le 31 décembre 1910 à Rencurel (Isère), mort au combat le 28 août 1944 à Saint-Bonnet-de-Mure (Isère, aujourd’hui Rhône) et déclaré mort le 29 août 1944 à l’hôpital de Bourgoin (aujourd’hui, Bourgoin-Jallieu, Isère) ; gazier-électricien. ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur

Henri, Auguste Fillet-Coche était le fils d’Henri, Léon Gabriel et de Léonie, Marie, Louise, Augustine Glénat.
Électricien ou gazier (chauffeur sur son acte de décès), Henri Fillet-Coche, célibataire, habitait 144 bis, Grande Rue à Jallieu (aujourd’hui Bourgoin-Jallieu, Isère).
Il s’engagea très tôt dans la Résistance et faisait partie du Bataillon Rémy, secteur 7 de l’AS-Isère.
Après les combats pour la libération de Jallieu et de Bourgoin (aujourd’hui Bourgoin-Jallieu, Isère), il participa aux terribles combats contre les Allemands qui eurent lieu sur les communes contigües de Saint-Laurent-de-Mure et Saint-Bonnet-de-Mure (Isère, aujourd’hui Rhône) le 28 août 1944.
Il y fut mortellement blessé par des blindés allemands, alors qu’il se trouvait au volant de sa camionnette en revenant du ravitaillement de sa section.
Le 29 août 1944, les morts furent chargés dans un camion et conduits à la morgue de l’hôpital de Bourgoin (aujourd’hui, Bourgoin-Jallieu, Isère). Les décès furent enregistrés à cette date dans cette localité.
Il obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué résistant, membre des forces françaises de l’Intérieur.
Son action lui valut la Croix de guerre à titre posthume.
Son nom figure sur la stèle F.F.I. de Saint-Bonnet-de-Mure, sur le monument aux morts et sur la plaque commémorative de L’union bouliste de Bourgoin-Jallieu & sa région à la mémoire de ses membres morts pour la France 1939-1945. Il figure également sur le monument aux morts de Rencurel (Isère) et sur le Mémorial du Pont-du-Violon dans cette commune.

Son nom fut donné par le CCOS de Bourgoin, à l’épreuve masculine de la coupe de ski organisée depuis 1951. En 1969, la CCAS envisagea de donner son nom au challenge de pétanque, puis l’attribua à la coupe de voile organisée pour la première fois en 1974.
Son père Henri Fillet-Coche habitait La Balme-de-Rencurel, commune de Rencurel, et représentait son fils auprès du Secrétariat général des anciens combattants.



Voir : Saint-Bonnet-de-Mure, Saint-Laurent-de-Mure, 28 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article50562, notice FILLET-COCHE Henri, Auguste par Alexandre Courban, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 7 juin 2009, dernière modification le 21 avril 2022.

Par Alexandre Courban, Jean-Luc Marquer

SOURCES : SHD Vincennes : SHD, GR 19 P 38/14 ; GR 16P 224008 (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 184456. — Afin que nul n’oublie..., CCAS Bourgoin-Jallieu, 1980, 32 p. — ANACR Morestel. — État civil de Bourgoin-Jallieu.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément