GELLIBERT Maurice

Par Louis Botella, Michel Dreyfus

Mort le 14 août 1951 ; wattmann ; syndicaliste CGT puis FO, secrétaire général de la Fédération FO des Transports, membre de la commission exécutive confédérale.

Entré en 1923 comme wattmann à la Compagnie des tramways de Bordeaux (Gironde), Maurice Gellibert commença à militer au syndicat CGT du personnel de cette compagnie dès l’année suivante. Il fut le trésorier de ce syndicat de 1929 à 1939 ; en 1946, il en devint le secrétaire et il exerça cette fonction jusqu’en 1949 où il fut appelé à exercer des responsabilités nationales à la Fédération Force ouvrière des Transports.

Le 2 août 1930, lors du renouvellement du bureau du TEOB à Bordeaux (Gironde), Maurice Gellibert fut nommé trésorier général par 690 voix sur 706 (voir Lacassin*). Il avait été élu, en septembre 1929, à la commission de contrôle de la Fédération des Moyens de transport CGT de la Gironde. Voir Guinchard*.

Maurice Gellibert fut élu secrétaire général de la Fédération nationale confédérée des Moyens de Transports, lors de son congrès constitutif les 10 et 11 avril 1948 à la Salle des Sociétés à Paris.

Il fut réélu lors du congrès suivant tenu les 23 et 24 octobre 1950 à Paris. Pierre Felce* et Henri Lego* furent élus respectivement secrétaire général adjoint et secrétaire administratif-trésorier, les autres secrétaires étant Favars, Pierreau, Pont, Thomas et Viteau. À cette date, la Fédération des Transports se situait au 17e rang des fédérations au sein de la confédération.

Maurice Gellibert siégea également à la commission exécutive confédérale Force ouvrière à partir de 1948.

Il fut également membre du comité de la section des transports urbains et routiers de la Fédération Internationale des Travailleurs des Transports (ITF).
Mais il mourut prématurément en août 1951 ; il fut enterré à Bordeaux.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article50684, notice GELLIBERT Maurice par Louis Botella, Michel Dreyfus, version mise en ligne le 11 juin 2009, dernière modification le 24 juin 2011.

Par Louis Botella, Michel Dreyfus

SOURCES : Arch. Nat., F7/13829. — Le Peuple, 16 septembre 1929. — Force ouvrière, n° 120, 15 avril 1948 ; n° 253, 9 novembre 1950 ; n° 294, 30 août 1951. — Gérard Adam, La CGT-FO, Fondation nationale des sciences politiques, 1965. — Notice dans le DBMOF. — Report 1950-1951 and Proceedings of congress held...at Stockholm from 16 to 23 july 1952. ITF, Londres, Arch. de la Fondation Friedrich Ebert.

ICONOGRAPHIE : Force ouvrière, n° 294, 30 août 1951.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément