FROMAGET René

Par Jean Limonet

Né le 6 avril 1928 à Levallois-Perret (Seine, Hauts-de-Seine), mort le 15 juillet 2001 à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) ; permanent syndical CFTC puis CFDT de la métallurgie de la Région parisienne.

Fils d’un chauffeur, René Fromaget devint, en 1957, secrétaire général du syndicat CFTC des travailleurs de la mécanique générale de la Seine au sein de l’Union parisienne des syndicats de la Métallurgie (UPSM). Il succédait à Jean-Paul Murcier*. Présenté par son syndicat à l’élection du conseil de la Fédération générale de la Métallurgie (FGM) lors du congrès de Paris-Vincennes (19-21 octobre 1962), il ne fut pas élu. En 1964, il participa à la réunion qu’organisa la FGM-CFTC afin d’organiser et de structurer les interventions des métallurgistes. Il s’agissait de faire en sorte que, dans la perspective du congrès confédéral extraordinaire des 6 et 7 novembre de la même année, la CFTC se transformât en CFDT. Il assista à la réunion du conseil du 30 novembre 1964, à la suite du congrès extraordinaire de la CFTC et s’engagea, au nom de l’UPSM, à tout mettre en œuvre pour que les orientations décidées puissent s’appliquer.

Lors de la séance d’ouverture du 33e congrès de la Fédération de la Métallurgie, en avril 1965 à Paris, René Fromaget s’adressa à l’ensemble des congressistes pour leur adresser, au nom de l’UPSM et en tant que région d’accueil, le salut fraternel des métallurgistes parisiens. Lors des travaux de ce même congrès, il intervint à deux reprises sur la périodicité des congrès concernant les statuts et sur l’adhésion de la Fédération à la CFDT nouvellement créée.

Au congrès suivant, en avril 1968 à Rouen, il fut porteur de mandats au nom des syndicats de la bijouterie et de la mécanique générale. Il prit la parole à la tribune pour faire connaître les résultats des actions engagées sur la région parisienne pour la campagne de syndicalisation qui avait vu une progression de 10 % des adhérents en deux mois.

À la fin de son mandat de permanent syndical, en 1974, René Fromaget fut embauché à VTF (Vacances, tourisme, loisirs) qui faisait partie de la Fédération française d’associations de loisirs de vacances et de tourisme. Lorsque la fusion VTF, VLF et FNACVAL eut lieu, il en devint le secrétaire national et fut salarié dans cet organisme jusqu’à son départ en retraite.

Il s’était marié le 23 mars 1968 avec Geneviève Gentrop.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article50786, notice FROMAGET René par Jean Limonet, version mise en ligne le 3 juillet 2009, dernière modification le 3 juillet 2009.

Par Jean Limonet

SOURCES : Arch. confédérales et interfédérales de la CFDT. — État civil de Levallois-Perret.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément