AGASSE François, Élie

Communard

Né le 16 mars 1844 à Dun-sur-Meuse (Meuse) ; marié, père de deux enfants ; demeurant à Clichy-la-Garenne (Seine). Ouvrier teinturier, garde national durant le Siège au 34e bataillon, 10e compagnie. Il reprit son travail après l’armistice, mais son patron ferma l’atelier le 15 avril 1871, et Agasse reprit du service à son bataillon, dans la compagnie dite des carabiniers. Il dit être rentré chez lui le 22 mai ; il avait deux frères dans l’armée de Versailles et un autre, Jean, François, Alfred, qui servit comme lui la Commune. Le 9e conseil de guerre, en présence d’un dossier favorable, le condamna, le 27 mars 1872, à un an de prison et dix ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51036, notice AGASSE François, Élie , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 septembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/748.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément