AGNOUX François

Né le 29 juin 1852 à Egletons, arrondissement de Tulle (Corrèze) ; célibataire ; vernisseur ; communard.

Engagé volontaire le 8 avril 1871 dans la compagnie de marche du 161e bataillon de la Garde nationale, il alla en mai à Saint-Ouen et de là à Ménilmontant. Il fut fait prisonnier le 28 mai.
Le commissaire de police du quartier du Jardin-des-Plantes parla de sa conduite irrégulière ; ses patrons dirent de lui : « Bon ouvrier, bonne conduite ». Le 14e conseil de guerre le condamna, le 13 mai 1872, à deux ans de prison, peine réduite d’un an avec cinq ans de surveillance de la police, le 12 septembre 1872.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51043, notice AGNOUX François , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 septembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/749.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément