ALARY Ferdinand, Louis, Étienne

Communard

Né le 10 avril 1839 à Douchy, arrondissement de Montargis (Loiret) ; marié, sans enfants ; garçon limonadier. Durant le 1er Siège, il appartint à une compagnie de marche du 53e bataillon de la Garde nationale et y resta après le 18 mars 1871. Il prétendit n’être pas sorti de Paris ; il se tint caché après le 23 mai. D’après des témoignages, il avait été partisan déclaré et même exalté de la Commune. Il était en relations avec Clémence, son voisin de chambre, membre de la Commune. Le 13e conseil de guerre le condamna, le 20 décembre 1871, à la déportation simple et à la dégradation militaire, peine commuée, le 25 juin 1877, en sept ans de détention. Il arriva à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) le 24 juillet 1878, et le reste de sa peine lui fut remis le 9 septembre 1878.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51063, notice ALARY Ferdinand, Louis, Étienne, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/754 et BB 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément