ALLARD Étienne

Né le 14 avril 1849 à Paris ; célibataire ; garçon boucher ; communard.

Durant le 1er Siège il fit partie de la Garde nationale et cessa tout service à l’armistice, dit-il. Entre le 20 avril 1871 et le 23 mai, il aurait appartenu à la 1re compagnie de marche du 220e bataillon, puis serait rentré chez lui et aurait été arrêté le même jour à son domicile. Il avait déjà subi deux condamnations : le 3 mars 1866, à un mois de prison pour mendicité, le 19 juillet 1870, à deux mois pour escroquerie. Le 7e conseil de guerre le condamna pour port d’armes, le 17 avril 1872, à cinq ans de détention. Il débarqua le 2 décembre 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) et sa peine fut réduite à deux ans, le 16 janvier 1873. Il fut libéré le 17 avril 1874 et partit pour Romans (Isère). En 1876, il était en Suisse.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51125, notice ALLARD Étienne , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/776. — Arch. PPo., B a/431. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 1940. — Note de J.-Y. Mollier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément