AMBROISE Jean-Baptiste

Communard

Garde au 200e bataillon fédéré à Paris pendant la Commune, il fut envoyé dans la Nièvre avec grade de capitaine en compagnie de son frère Pierre. Il fut cité par le procureur de la République de Cosne-sur-Loire comme un émissaire de Paris. Le 3e conseil de guerre le condamna par contumace, le 9 juillet 1872, à la déportation simple.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51177, notice AMBROISE Jean-Baptiste , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/813. — Aux Arch. Min. Guerre, 3e conseil, le dossier manque (n° 542). — Arch. PPo., condamnés par contumace. On trouve un dossier, mais vide, à Arch. Nat. BB 24/850.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément