AMETTE François, Désiré

Né le 24 novembre 1852 aux Andelys (Eure) ; tailleur de pierre ; communard.

Il avait subi avant 1870 une légère condamnation à 16 f. d’amende pour infraction à la police des chemins de fer. Pendant le 1er Siège, il ne fit pas partie de la Garde nationale, mais se fit incorporer le 26 mars 1871 au 37e bataillon, qui fut dispersé lors d’une échauffourée à Neuilly, le 3 avril. Amette s’engagea alors au 259e bataillon. Il passa une partie d’avril et de mai au poste de la caserne de la porte d’Asnières ; les derniers jours, il défendit la barricade du boulevard Bineau, puis battit en retraite et défendit les Buttes-Chaumont. Il fut fait prisonnier le 28 mai. Le 19e conseil de guerre le condamna, le 13 mai 1872, à la déportation simple, peine commuée en cinq ans de prison avec dégradation civique, puis réduite le 25 juillet 1874 à quatre ans, la dégradation étant maintenue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51185, notice AMETTE François, Désiré , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 septembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/749.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément