AMIGUES Jules, Michel, Émile, Laurent

Né à Perpignan (Pyrénées-Orientales) le 10 août 1829, mort à Paris le 29 avril 1883. Publiciste bonapartiste et député. Pendant la Commune, il demeura à Paris, appartint au Comité de l’Union nationale du commerce et de l’industrie et tenta de jouer un rôle de conciliateur entre Paris et Versailles.

Jules Amigues
Jules Amigues

Cette attitude ne justifierait cependant pas sa place ici, mais il essaya, en vain, de sauver Louis Rossel, puis publia ses Papiers posthumes, 1871, Paris, 381 pp. et, par ailleurs, il est curieux de noter que l’on trouve son nom parmi les collaborateurs du Qui Vive ! de Vermersch, publié à Londres, 3 octobre-10-11 décembre 1871. (Cf. La Comune di Parigi)
Sur la période qui nous intéresse ici, J. Amigues a publié Les aveux d’un conspirateur bonapartiste. La guerre et le 4 septembre. Les négociations sous la Commune. Rossel. La conspiration bonapartiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51193, notice AMIGUES Jules, Michel, Émile, Laurent, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 27 janvier 2020.
Jules Amigues
Jules Amigues

SOURCES : La Comune di Parigi (G. Del Bo), Milan, Feltrinelli, 1957. — J. Amigues a publié Les aveux d’un conspirateur bonapartiste. La guerre et le 4 septembre. Les négociations sous la Commune. Rossel. La conspiration bonapartiste, Paris, 1874, 343 pp.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément