AMOUROUX

Il fut l’un des signataires du projet de formation de chambres du travail, adopté en avril 1869 au cours des réunions du passage Molière de la Commission ouvrière. Amouroux habitait alors 53, rue Rambuteau.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51199, notice AMOUROUX , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 septembre 2018.

SOURCE : Eugène Tartaret, Commission ouvrière de 1867. 2e recueil des procès-verbaux des assemblées générales des délégués et des membres des bureaux électoraux, Paris, Imp. Lefebvre, 1869, 364 p.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément