ANATOLE Auguste

Né le 11 juin 1833 à Mortagne-au-Perche (Orne) ; demeurant à Paris, 198, rue Lecourbe, XVe arr. ; marié, père de cinq enfants ; journalier ; communard.

Avant la guerre, Auguste Anatole habitait Saint-Ellier-les-Bois (Orne) et venait chaque année faire la moisson aux environs de Paris. En septembre 1870, surpris par les Prussiens, il entra dans Paris et, durant le 1er Siège, fit partie du 156e bataillon de la Garde nationale. Après l’armistice, il reprit son travail, mais fut forcé, dit-il, de s’enrôler au début de mai 1871 dans son ancien bataillon. À la fin du mois, il tomba entre les mains des Prussiens, porte de Romainville, et fut livré aux troupes de Versailles. Le 19e conseil de guerre le condamna, le 5 juin 1872, à un an de prison et dix ans de privation de ses droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51203, notice ANATOLE Auguste , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 septembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/785.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément