ANDRÉ Eugène

Mathématicien ; communard, fusillé en mai 1871 au cours de la Semaine sanglante.

Eugène André faisait partie avec Eugène Da Costa, Manier J., Joanny Rama et Sanglier E. de la commission pour l’organisation de l’enseignement sous la Commune de Paris (J.O. Commune, 6 mai 1871).
Professeur à l’école Turgot, auteur d’ouvrages de mathématiques, Eugène André fut tué « par une balle versaillaise ». Après une perquisition à son domicile (25, rue du Cardinal-Lemoine, Ve arr.), il fut emmené dans la rue et fusillé.

D’après l’état-civil de Paris, Eugène Jean André était mort le 24 mai 1871 ; il était âgé de 40 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51231, notice ANDRÉ Eugène, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 9 septembre 2020.

ŒUVRE : Cours d’arithmétique et Leçons d’arithmétique (plusieurs rééditions).

SOURCES : M. Dommanget, L’Enseignement, l’enfance et la culture sous la Commune, Paris, Éditions de l’Étoile, les Nouvelles Presses parisiennes, 1964, p. 27, 45. — Camille Pelletan, La Semaine de Mai, Dreyfous, 1880, p. 89-90. — Notes de Denis Orjol et Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément