ANDRIEU Jules [ANDRIEU Jean, Paul, François, dit Jules]

Né à Toulouse (Haute-Garonne) le 14 août 1831 ; fils de Jean, Joseph Andrieu et de Marie Vidailhac, non mariés ; communard, mort à la suite des combats.

Andrieu fut condamné le 9 août 1856, à Montauban (Tarn-et-Garonne), à trois mois de prison pour coups ; dix ans plus tard, le 17 juillet 1866, à Paris, à quinze jours de prison pour le même motif ; enfin, le 14 février 1870, à Paris, à vingt jours de prison pour outrages à agents.
Garde et délégué de la 2e compagnie du 123e bataillon fédéré, il décéda dans une ambulance, quartier du Val-de-Grâce, le 16 juin 1871. Il fut cependant jugé par contumace le 1er septembre 1874 et condamné à la déportation dans une enceinte fortifiée.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51252, notice ANDRIEU Jules [ANDRIEU Jean, Paul, François, dit Jules] , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/850 et BB 27. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément