ANDRIEUX François, Clair

Né le 6 février 1845 à Serans (Oise) ; résidant à Paris ; communard.

Soldat à la 1re section d’infirmiers militaires, il abandonna son poste le 13 mars 1871 pour aller à Serans et, revenu à Paris, ne reprit pas son service. Il travailla jusqu’au 16 avril, et ne servit la Commune qu’un soir à Neuilly avec le 136e bataillon. Le 18e conseil de guerre le condamna, le 16 août 1872, à la déportation simple et à la dégradation militaire, peine commuée en dix ans de bannissement le 28 mai 1873. Il vécut en Belgique et travailla comme menuisier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51254, notice ANDRIEUX François, Clair , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/785 et BB 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément