ANDRIEUX Jean

Né le 18 novembre 1810 à Paris ; parqueteur ; célibataire ; communard.

Jean Andrieux était franc-tireur au 268e bataillon fédéré. Ayant fait le coup de feu aux barricades de Vaugirard, il fut arrêté et condamné, le 28 mars 1872, à la déportation simple en Nouvelle-Calédonie. Il fut débarqué à Nouméa le 9 août 1874. Ayant bénéficié d’une réduction de peine à 8 ans le 30 janvier 1877, il arriva à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) le 9 octobre 1877 par le Souffleur. Il fut gracié le 2 août 1878.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51257, notice ANDRIEUX Jean , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/827 ; BB 27. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 2811. — Note de J.-Y. Mollier. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément