ANDRIEUX Pierre

Né le 25 février 1831 à Cahors (Lot), y demeurant ; ajusteur mécanicien ; marié, père d’un enfant, sa femme le quitta en 1866 à cause de son inconduite ; communard.

Il avait habité Paris en 1849 plusieurs mois, et y revint après le 18 mars 1871 quand on licencia l’escadron des Guides garibaldiens — armée de la Loire. Il se fit incorporer au 2e escadron de cavalerie fédérée. Blessé accidentellement, dit-il, le 9 mai, il fut arrêté à l’hospice des Incurables d’Ivry. Le 6e conseil de guerre le condamna, le 2 avril 1872, à cinq ans de détention pour port d’armes prohibées et d’uniforme illicite. Il fut incarcéré à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) le 6 décembre 1872, libéré le 8 avril 1877 et renvoyé à Amiens (Somme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51260, notice ANDRIEUX Pierre , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/789.— Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 2012.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément