ANER François

Né le 5 juin 1836 à Saint-Nazaire (Loire-Inférieure) ; célibataire ; demeurant à Paris, 33, rue Samson (XIIIe arr.) ; terrassier ; communard.

Ses parents étaient espagnols et il arriva en France, dit-il, pour voir son père malade, fin avril 1871. Il fut incorporé le 8 mai dans une compagnie sédentaire du 101e bataillon, puis passa, le 17 mai, dans une compagnie de marche. Il fut fait prisonnier sur la barricade de la rue de la Fontaine-au-Roi, le 28 mai, vers 2 h. de l’après-midi. Le 8e conseil de guerre le condamna, le 18 avril 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée, peine commuée en déportation simple le 20 janvier 1873, puis en cinq ans de bannissement le 8 mai 1879 et remise le 5 juin 1879. Il rentra de Nouvelle-Calédonie, où il était ferblantier, par la Loire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51263, notice ANER François , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/777 et BB 27. — Arch. PPo., listes d’amnistiés.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément