ANTONIN Louis [Antoine-Magdeleine Louis dit]

Par Jean-Louis Robert

Né le 19 novembre 1845 à Lyon, mort à Paris le 15 novembre 1915 ; auteur-compositeur ; secrétaire de la Fédération artistique pendant la Commune, devenu boulangiste et nationaliste dans les années 1880.

Antonin Louis connut tôt le succès comme compositeur en travaillant notamment avec Paul Burani. En 1869, dans une lettre au Rappel, il dénonce des violences de la police impériale. Républicains et patriotes, Antonin Louis, Burani et Isch-Wall composent ensemble à la fin de 1870 "Le Sire de Fisch Ton Kan", chanson vivement anti-bonapartiste, puis en 1871 "Le Chant de l’Internationale". Les deux chansons connaissent un grand succès pendant la Commune.
Il fut un des promoteurs de la Fédération artistique (du spectacle) créée pendant la Commune et en assura un temps le secrétariat. Voir Florence Agar, François Bonvin.
Il n’est pas inquiété après la Commune et va continuer une longue carrière d’auteur-compositeur. Devenu nationaliste, il rallie d’abord le boulangisme – une de ses chansons "Le Pioupiou d’Auvergne" est particulièrement populaire dans les manifestations en faveur de Boulanger – puis la Ligue des Patriotes dont il sera pendant de longues années le chef de la musique. Il dirigera aussi des hebdomadaires satyriques de la même orientation. Bien qu’antidreyfusard, il rendra hommage à Émile Zola dans une chanson intitulée "Germinal".
Auteur et compositeur prolifique, il a composé plus de 400 chansons.

La Fédération artistique au temps de la Commune avait une commission constituée en vue de l’élaboration des statuts, comprenant :
auteurs : Houssot et Nazet ;

compositeurs : Littolff, A. de Villebichot, J. Javelot, Benzat ;

artistes dramatiques : Delanglay, Damiens, Kalpestri ;

artistes lyriques : Perrin, Muller, Berger, Littolff, Benzat.

Voir également Eugène Garnier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51309, notice ANTONIN Louis [Antoine-Magdeleine Louis dit] par Jean-Louis Robert, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 25 juillet 2020.

Par Jean-Louis Robert

SOURCES :Biographie universelle des musiciens. Supplément, Paris, 1881. — Encyclopédie de la Musique, 3 vol., 1958-1961— F. Verseillat, Histoire de France par les chansons, tome 7 . — Bertrand Joly, Dictionnaire biographique et géographique du nationalisme français (1880-1900), Paris, Honoré Champion, 2005. — Note de Robert Brécy.
J.O. Commune, 30 avril 1871.
JO, 12 avril : « Extrait du procès-verbal de la réunion tenue le lundi 10 avril 1871, dans la salle de l’Alcazar, pour la formation de la Fédération artistique.
JO, 30 avril, Faits divers : « Fédération artistique »

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément