ARAGON Martial

Né le 11 juin 1838 à Limoges (Haute-Vienne), mort le 18 septembre 1884 à Limoges. Ouvrier porcelainier. Militant syndical.

Martial Aragon participa à la réunion tenue en 1869 par les délégués de l’Internationale, Minet et Benoît, porcelainiers, rue du Consulat, où étaient convoqués les ouvriers de divers métiers, et appartint à la Chambre syndicale des ouvriers porcelainiers, « L’Initiative », organisée le 30 janvier 1870.
Membre du comité de la Société Populaire créée après le 4 septembre 1870, il protesta contre le fait que la candidature de Lorgue*, l’ancien proscrit, proposée par la Société Populaire pour les élections du 8 février 1871 à l’Assemblée nationale, n’ait pas été retenue par la réunion de la Société Populaire et de la Société Républicaine de tendance plus modérée.
Élu conseiller municipal le 26 décembre 1870, comme candidat de la Société Populaire, il fut réélu le 30 avril 1871, lorsque le conseil municipal fut dissous par le préfet après le mouvement communaliste du 4 avril. Il démissionna le 24 mai 1871, lorsque les éléments de droite l’emportèrent dans le conseil.
Lors du mouvement communaliste, il fut de ceux qui demandèrent au préfet de la Haute-Vienne d’éloigner les troupes régulières et de laisser la Garde nationale maintenir l’ordre. En tant que conseiller municipal, il vota un ordre du jour protestant contre l’attitude du gouvernement de Versailles à l’égard de Paris. Cependant, le 4 avril, « Maury, Aragon et Laporte n’ont eu qu’une assez faible part à la réunion de la mairie. Ils ont seulement approuvé et autorisé par leur présence la manifestation qui a eu une si triste fin. Ils ne paraissent pas cependant en avoir compris toute la gravité : ils sont d’ailleurs peu intelligents et leur passé ne les signale pas d’une façon particulière aux sévérités de la justice ». (Rapport de police.)
Aragon fut traduit le 8 juin 1871 devant le conseil de guerre de la 21e division militaire ; on ne trouve pas trace de sa condamnation. Voir Élie Dubois.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51317, notice ARAGON Martial, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 16 septembre 2018.

SOURCES : L. Beaubiat : L’Internationale à Limoges (articles du Socialiste du Centre, 2, 6 juin 1907) ; La Commune à Limoges (articles du Socialiste du Centre, 18 mars au 4 avril 1907). — P. Cousteix : La Commune de Limoges (L’Actualité de l’Histoire, N° 15, avril 1956).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément