ARCHAIMBAULT Louis, François

Né le 12 novembre 1822 à Périgné (Deux-Sèvres) ; demeurant à Paris ; sans profession ; communard.

D’après le bulletin du casier judiciaire, son nom s’orthographierait Archimbeau. Il se bornait à servir d’intermédiaire entre les confectionneurs et sa femme, piqueuse à la machine. Celle-ci professait « des opinions politiques très exaltées ». Simple garde sous la Commune (au 183e bataillon ? le n° est écrit et rayé), Archaimbault fut élu membre du Conseil de discipline et délégué à la fédération ; son rôle « n’a pu être précisé, mais il a dû être considérable si l’on en juge par la violence des sentiments révolutionnaires qu’il exprimait ». Il avoua que du 22 au 25 mai 1871, il avait constamment marché avec sa compagnie, en armes et en uniforme. Le 11e conseil de guerre le condamna, le 25 novembre 1871, à cinq ans de détention. Détenu un temps à Port-Louis (Morbihan), il se fit remarquer pour son « esprit d’indiscipline ».
Remise lui fut faite du reste de sa peine le 31 juillet 1875.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51328, notice ARCHAIMBAULT Louis, François , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 16 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/732 et 770.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément