ARNOUX Émile, Eugène

Né le 19 avril 1817 à Paris ; coiffeur ; communard.

Marié, père d’un enfant ; É Arnoux vivait dans les derniers temps séparé de sa femme et de son enfant ; il demeurait, 9, rue de la Bûcherie (Ve arr.). Il ne fit aucun service pendant la guerre et était à Bordeaux, du 21 février 1871 au 18 mars. Il arriva à Paris le 28 avril et s’enrôla dans les Turcos de la Commune. Le 22 mai, il fut fait prisonnier au couvent de l’Assomption.
Le 14e conseil de guerre entendit rappeler une condamnation à un mois de prison prononcée contre lui en 1854 pour détention d’arme prohibée ; il fut condamné, le 20 mars 1872, à la déportation simple et à la dégradation civique. Il mourut en détention, le 6 octobre 1872 au fort des Saumonards (Oléron) en attente d’embarquement pour la déportation.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51407, notice ARNOUX Émile, Eugène , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 septembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/780. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément