AUBERT André

Né le 4 juillet 1812 à Paris ; y demeurant, 28, cité des Lilas (XIVe arr. ?) ; tisseur ; communard.

Il était à Paris depuis 1849 ; il subit plusieurs condamnations avant 1870 : deux pour vol (1837 : un mois ; 1849 : un mois), quatre pour mendicité (1847, 1860, 1862, 1863 : de un à trois mois) ; une condamnation pour meurtre (quatre mois, à l’occasion, dit-il, du décès de sa seconde femme). Pendant le 1er Siège de Paris, il servit à la 5e compagnie des Vétérans de la Garde nationale ; après l’armistice, il travailla, puis, le 2 avril 1871, s’enrôla à la 5e compagnie sédentaire du 201e bataillon ; le 27 mai, il se rendit aux Prussiens, porte de Bagnolet. Le 11e conseil de guerre le condamna, le 2 avril 1872, à cinq ans de prison et dix ans de surveillance. Il était marié, père de trois enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51458, notice AUBERT André , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 20 septembre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/776.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément