AUBERTIN Nicolas, Charles

Né le 14 novembre 1831 à Villeuxel (?) (Vosges) ; demeurant à Paris, 145, rue Saint-Charles (XVe arr.) ; manœuvrier ; communard.

Nicolas Aubertin vivait, quoique marié, en concubinage. À quinze ans, il avait été condamné à six jours de prison pour vol. Incorporé, en 1852, au 51e régiment de ligne et condamné, le 13 octobre 1853, par un conseil de guerre, à trois ans de prison pour escroquerie, il avait été, à l’expiration de sa peine, versé au 2e bataillon d’Afrique, puis libéré en 1861.
Durant le 1er Siège de Paris, il était caporal à la 3e compagnie du 45e bataillon de la Garde nationale ; fait prisonnier le 22 mai 1871, alors qu’il regagnait son domicile, il fut condamné le 17 février 1872 à Rambouillet, par le 12e conseil de guerre à deux ans de prison et dix ans de privation de ses droits civiques. Il fut incarcéré à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) le 8 mars 1872 et transféré à Landerneau (Finistère), le 22 novembre 1872.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51472, notice AUBERTIN Nicolas, Charles , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/788. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 1509.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément