AUBRY Charles, Alphonse

Né le 8 juillet 1850 à Orléans (Loiret) , exécuté le 25 (ou le 24) juillet 1872 à Versailles ; paveur bitumier ; communard, condamné à mort.

Charles Aubry était le fils de Jean, Pierre Aubry, paveur, et de Marie, Émilie Loiseau. Son livret militaire le faisait naître à Belleville, mais il protesta et on accepta la rectification.
Il avait servi au 7e bataillon de chasseurs à pied et se trouvait pendant le 1er Siège au fort de Vincennes. Il affirma avoir repris son métier à Ménilmontant pendant la Commune de Paris ; mais on le vit soldat, et les habitants de la rue Haxo, XIXe arrond., le reconnurent comme ayant fait partie, le 26 mai 1871, du peloton d’exécution des otages : « La rumeur publique l’accuse d’avoir fait feu sur Largillière » — qu’il connaissait. Il nia, mais le 6e conseil de guerre le condamna à mort et à la dégradation militaire, le 21 mars 1872. Il fut exécuté à Satory le 25 juillet 1872 (le 24 juillet selon Philippe Venault).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article51490, notice AUBRY Charles, Alphonse , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 juillet 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/742. — Arch. Min. Guerre, dossier de la rue Haxo. — Souvenirs amers. Mémoires de François Camille Cron (1836-1902), déporté de la Commune en Nouvelle-Calédonie, texte établi et annoté par Philippe Venault et Philippe Blon, Paris, Mercure de France, 1989, réédition en 2013. — État civil d’Orléans, 1850, Acte n°523 (Filae). — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

ICONOGRAPHIE : G. Bourgin, La Commune, 1870-1871, op. cit., p. 406.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément